RÉOUVERTURE DU COLLÈGE

Journal du père Venant DOPTAH à Bankim/Cameroun.
Période Covid 19 de mi-Mars à mi-Mai.
Extraits des échanges de mails avec louis Lagabbe Enfants d’Afrique.
Pendant cette période, nous avons beaucoup correspondu avec le père Venant.
Je souhaitais qu’il fasse lui-même un message avec ses mots, ses réflexions pour tous nos donateurs
Mais il différait… un peu ; alors j’ai eu l’idée de prendre des extraits de ses mails ;
Cela nous aide à pénétrer un peu dans sa réalité ; ses sidérations, ses angoisses, parfois ses tristesses et puis cette force vitale qui l’anime avec toujours une belle approche de vie et de foi.
Tout cela ressemble aussi à nous.
La probabilité qu’il vienne est infime.
Nous verrons nous aussi comment venir à sa rencontre.

20 mars
‘’Je vous crois en santé et je prie beaucoup pour nous tous : nos amis et bienfaiteurs et pour la fin de cette pandémie, car, rien n'est impossible à Dieu.
Oui, mon frère, depuis lundi 16 mars, nous sommes à Ngaoundere pour notre traditionnel pèlerinage diocésain qui dure chaque année une semaine. Nous commençons par l'assemblée générale du CODAS - CARITAS le mardi, suivie des enseignements le mercredi, le jeudi c'est la journée sacerdotale et religieuse, avec recollection et partage sur le thème du jour. Vendredi, arrivée des pèlerins de toutes les paroisses du diocèse. Samedi, diverses activités, et dimanche, messe de clôture présidée par Monseigneur et bénédiction de tous les pèlerins. ‘’

Oui, depuis peu de temps, nous suivions avec beaucoup d'attention tout ce qui se passe en Europe et en Chine au sujet de cette terrible pandémie. On ne se doutait de rien jusqu'au soir du 17 mars où les décisions présidentielles sont tombées sur nous comme un coup de foudre.
Entre autres : toutes les écoles, de la maternelle à l'université fermées dès le mercredi 18 mars, y compris les centres de formation professionnelle. Pas de rassemblement de plus de 50 personnes. À ce niveau, même les messes et les prières quotidiennes à l'église comme à la mosquée sont concernées.
Hier soir, j'ai eu les larmes aux yeux lorsque nous nous sommes retrouvés tous seuls, prêtres, autour de notre évêque pour la messe chrismale avec bénédiction des saintes huiles dans une cathédrale complètement vide. C'était très triste. Le pèlerinage a été par le fait même annulé.
Par ailleurs, en ce qui concerne le collège bilingue Saint Joseph de Bankim, je compte beaucoup sur la grâce de Dieu et la fidélité de nos amis et bienfaiteurs. D'abord, je rends infiniment grâce à Dieu pour votre venue au Cameroun avant ce fléau et encore pour cette réunion d'information que vous avez faite à votre retour au Lavandou.
Les cours avaient été intensifiés en vue des meilleurs résultats aux examens de fin d'année, jusqu'à ce jour où la décision présidentielle est tombée sur nos têtes, alors que les élèves de la classe de seconde anglophone étaient en train de composer le BEPC blanc (brevet), à 9 jours de la fin du deuxième trimestre.’’

23 mars
"Oui, à Bafoussam (200 km de Bankim), il y a un cas. Paraît-il que c'est un prêtre qui revenait d'Europe. À Yaoundė et Douala il y a des cas. Mais celui de Garoua a été confirmé négatif par le Centre Pasteur de Garoua… Sur toute l'étendue du pays, pas d'école, pas de rassemblement de plus de 50 personnes. Du coup, dans beaucoup de paroisses de la ville les messes et les chemins de croix sont suspendus jusqu'à nouvel avis. D'autres prêtres multiplient les messes avec les effectifs de 50 personnes par messe. Ici à Ngaoundere, dimanche dernier il n'y a pas eu de messes à la Cathédrale. Les autorités administratives veillent à faire appliquer cette loi… Tous les séminaires sont fermés. Actuellement il y a un prêtre du diocèse de Douala enseignant au grand séminaire de Bafoussam qui est venu passer quelque temps avec nous à Bankim, leur séminaire étant fermé."

Par ailleurs, ma venue en France pour cet été devient incertaine. Mon rendez-vous à l'ambassade est fixé au 13 avril. Mais je ne sais pas si ça sera possible. J'avais déjà payé mon billet d'avion pour mon voyage prévu le 10 juillet. On attend jusqu'en mai pour voir, mais ça n'empêche pas de garder le contact avec tous nos amis bien avant cela. Je prie beaucoup pour que Dieu mette fin à cette pandémie. Je prie spécialement pour tous nos amis et leurs familles. Voilà mon frère.
Mes salutations à tous et union de prières !"

28 mars
‘’ Voilà le point des décisions à date :
La construction de deux nouvelles salles de classe indispensables pour la rentrée de septembre 2020 est en cours ; difficile à stopper à ce stade, tout est déjà engagé.
Les matériels de laboratoire ont été payés, dans l’intention de garder nos élèves anglophones de la classe de première scientifique, l’année prochaine ; les parents d’élèves le demandent très fortement.
Une chose est presque sûre, je ne pourrai pas être là pendant l'été 2020, compte tenu de cette pandémie. À moins que le Seigneur, dans sa grande miséricorde mette fin à ce fléau, que les frontières s'ouvrent à nouveau et les visas soient délivrés. Qu'à cela ne tienne, je garderai de bons contacts avec mes amis de partout par lettres poste et mail.
Voilà, mon frère, la réalité dans laquelle nous sommes. Mais Dieu est Grand et rien ne lui est impossible. Prions de tout cœur et entrons dans l'espérance d'un avenir meilleur.
Que Dieu vous bénisse tous et qu'il vous garde !"

7 Avril
‘’Bonjour mon frère
J'espère que tu vas bien malgré le confinement.
Ici au Cameroun les cas se multiplient et le nombre de décès augmente. Tout est presque à l'arrêt depuis le 18 mars. Nous suivons les mesures mises sur pied par le gouvernement. L'école devait reprendre le 6 avril, mais jeudi dernier le gouvernement a reconduit les mesures de confinement pour 15 jours renouvelables, au cas où il n'y aurait pas d'amélioration. Alors, au niveau de l'école nous accuserons deux semaines de retard à la fin de celle - ci. Les travaux de construction avancent. Côté ambassade, je n'ose pas encore les contacter pour le visa. Je le ferai plus tard si les choses évoluent positivement. J'espère que vous allez tous bien ainsi que nos amis et bienfaiteurs. Je prie beaucoup pour vous tous.
Bonne journée et union de prières !"

9 avril
Je te crois en vie malgré ce silence et le temps qui court. Je prie beaucoup pour vous et pour nous - mêmes car nous traversons tous un moment très difficile. Ici, le confinement n'est pas total, sinon, nous mourrions de faim. Car nous vivons au jour le jour. Nous avons sérieusement peur de ce virus, on se protège comme on peut mais c'est fragile. Alors on prie beaucoup.
Selon une note du gouvernement, la rentrée scolaire pour le troisième trimestre aura lieu le 20 avril 2020. Et le trimestre sera prolongé. Est - ce sûr qu'à cette date le covid 19 aura disparu ? Dieu seul le sait. Mais dans tous les cas il y aura des bouleversements dans beaucoup de domaines.

25 Avril
"Bonjour mon frère !
Je vais bien ici malgré le traumatisme que provoque cette pandémie. Le degré de confinement n'est pas le même que chez vous, le nombre de personnes décédées n'est pas du tout élevé, mais les conséquences sur le plan économique sont énormes. Les frontières sont fermées depuis le 18 mars et tout devient cher sur le marché. En ce qui concerne ma venue en France pour l'été 2020, j'attends les nouvelles de l'ambassade. Mais si c'est impossible, nous verrons ce qu’il faudra faire.
Parlant de la capacité des parents à payer les frais de scolarité pour l'an prochain, nous ne pouvons rien dire pour l'instant. Après la levée des mesures gouvernementales, on verra si les activités reprennent comme avant. Dans l’affirmative, ils seront en mesure de payer. Au cas contraire…
   En paroisse, nous n'avons plus que quelques célébrations le dimanche avec moins de 50 personnes. Tout est triste. Sur le plan financier c'est l'agonie. Les 8/10 èmes de nos chrétiens ne viennent plus à l'église par peur d'être contaminés. Et à partir de 18 heures, chacun chez soi. Bref, tout est au ralenti. Les élèves pour la plupart sont au champ avec leurs parents. S'il y a reprise des cours le premier juin, nous serons obligés de faire bouchée double, avec des heures supplémentaires pour la mise à niveau.
D'ici le 20 mai, la construction des salles de classe sera achevée".

27 avril
"Bonsoir mon frère
Et merci pour ton email. J'ai aussi reçu le mail de Michèle et Jean Paul, expliquant la situation actuelle sur le plan économique en France. C'est vrai que dans l'ensemble elle est inquiétante pour tout le monde. Déjà chez nous, au Cameroun, c’est catastrophique. Aucune mesure d'accompagnement.
Aujourd'hui, le ministre de l'éducation a signé un décret selon lequel la rentrée du 1er juin ne concernera que les classes d'examens et pas plus de 24 élèves par classe. Au niveau de notre collège, nous n'aurons aucun problème. Mais en ce qui concerne les lycées publics, comment faire avec les classes de cent élèves qu'ils ont souvent.’’....
 .....Je vous enverrai un document à vous et à tous nos amis et bienfaiteurs pour expliquer la situation du collège et quelques perspectives pour l'année scolaire prochaine. Vous verrez ce qu'il y aura lieu de faire. Pour l'instant, remettons - nous en toute confiance à la Providence divine.
Une fois encore, merci pour tout et que Dieu nous bénisse !"

3 mai      
"Bonsoir mon frère ...
J'espère que le moral est bon malgré ce que vous vivez là - bas. Ici, je ne sais quoi dire exactement. Nous sommes dans un flou obscur sans précédent, un cahot qui n'a pas de nom. Et là je parle très peu pour éviter de me retrouver dans une situation contraire à ce que j'ai eu à avancer. Oui, c'est compliqué. Ma venue en France, cet été, semble presque impossible. Ici, j'ai pris un peu de distance avec le centre de ma paroisse, étant donné qu'un prêtre qui avait proposé de nous donner un coup de main pendant la Semaine sainte était là. Jusqu'à ce matin, il a assuré les célébrations eucharistiques au centre avec le vicaire, et moi, dans les secteurs de brousse. Mais, jour et nuit, je ne cesse de penser au collège. Je réfléchis et je prie.
Bonne soirée à tous et union de prières ! ".

6 mai
"Je vois que le déconfinement s'annonce de votre côté. Les gens commencent à m'écrire pour avoir des nouvelles de ce qui se passe chez nous au Cameroun. En ce qui nous concerne, nous serons situés le 15 mai sur notre sort. Nous pensons que le gouvernement fera une communication sur la situation.
Quant au visa, rien ne se fait pour l'instant au niveau de l'ambassade de France. Dans tous les cas, je ne perdrai rien en tentant une demande dès que ce sera possible.
Union de prières, mon frère et que Dieu te bénisse infiniment ! ".

15 mai
Et merci pour ton mail de l'autre jour. Hier soir nous avons eu une communication de la part du gouvernement. Mais pas grand-chose. En voici le contenu :
- Rentrée scolaire le 1er juin 2020
- Examens officiels en juillet et août 2020.
- Vacances scolaires, septembre 2020.
- Rentrée scolaire 2020-2021, le 5 octobre 2020.
- Rentrée universitaire le 15 octobre 2020.

Prochaines nouvelles courant juin…

Contacts : Louis Lagabbe/ Enfants d’Afrique mobile :06 07 34 33 95
55 Boulevard de la baie du Gaou 83230 Bormes les Mimosas
Blog/internet : www.enfantsdafrique.com                                                                                           voir toutes les dernières video de notre voyage en janvier